La Génération z plébiscite les boutique physique

Selon la dernière étude US de IBM Institute for Business Value & la National Retail Federation auprès de 15 000 Génération Z, 67 % de la Gen Z fait souvent ses achats en boutique et 31 % de temps en temps. 98 % des moins de 20 ans continueraient à choisir la boutique physique.

Une fois de plus ils ne font plus de distinction entre le Virtuel et le Réel et la frontière entre leurs habitudes d’achat en ligne et hors ligne ne sont pas distinguables.

Ce que lon apprend :
> 60% n’utilisent pas d’apps ou de sites trop longs à s’afficher.
> 70% ne souhaitent pas partager leur données de santé ou de localisation mais 60% sont d’accord pour partager leur historique d’achat avec les marques
> 70% pensent – avec raison ou non – influencer les décisions d’achat de leur famille.
> 71% sont sur plus de 2 réseaux sociaux.
> 66% utilisent plusieurs écrans en même temps

Concernant leur attentes d’achat
> 66% refusent que l’article ne soit pas disponible immédiatement
> 65% en veulent être sur de payer le juste prix et disposer d’un système de fidélisation
45% Considèrent que l’avis de leurs amis les influence dans leur décision d’achat
45% préfèrent des marques socialement responsable

L’étude en ligne et en anglais 

A 50 ans tu as plus rien

Article percutant dans les échos.  Un article qui va en révolter certain et en faire réfléchir d’autres.

Et si la génération X – dont la majorité démographique dépassera les 50 ans cette année – cessait de considérer la vie professionnelle comme uniforme ?

Le monde du travail est de moins en moins étanche alors pourquoi ne pas :
> Considérer que l’on a DES carrières et pas UNE carrière et que ces carrière demande de se remettre en question, se former par soi-même et accepter que ces carrières soient une suite ininterrompu de challenge. Fini la planque de fin de carrière.

> Comprendre que ce n’est pas à son entreprise de gérer sa formation et sa carrière. Ce temps là est fini. C’est à vous de prendre les choses en main ET de financer votre formation autant que possible. Les freelances le savent déjà : Si vous ne dépensez pas au moins 10% de votre résultat dans votre formation vous vous exposez à devenir dépassé, obsolète et inutile.

Cessez de voir la retraite comme un objectif ! Pourquoi attendre si un but ou un hobbie vous anime ?J’aime beaucoup le terme de « retraite tout au long de sa vie ». Avoir des enfants n’est plus une excuse de s’encrouter !

Et enfin, ne vous laissez pas avoir par l’espérance de vie (82,57 ans en France) et considérez plutôt l’indicateur d’espérance de vie en bonne santé. Et là surprise…c’est 20 ans de moins…et elle diminue !!!

Alors bougez !

L’article des échos

La jeunesse, moteur de l’entrepreneuriat français

Selon plusieurs études menées par l’Agence France Entrepreneur (AFE) – nouveau nom de l’Agence pour la création d’entreprises (APCE)  depuis avril 2016, les moins de 30 ans plébiscitent la création d’entreprise au point que 52% des moins de 30 ans estiment que travailler à son compte et être son propre patron est un choix de carrière le plus intéressant.

Cet optimisme démarque la France des USA ou il y a depuis 1070

screen-shot-2016-12-01-at-11-01-02

Continuer la lecture de La jeunesse, moteur de l’entrepreneuriat français

La Génération Y n’a pas de tête ?

Une étude révèle que 39 % des femmes de 21-29 ans affirment avoir oublié leur pilule au moins une fois le mois dernier.

C’est le constat de l’enquête Opinion Health/Bayer, menée en ligne au mois de Juin auprès de 4 500 femmes vivant dans neuf pays, dont la France.

Plus de 55% des femmes sondées ont déclaré qu’elles étaient plus susceptibles d’oublier de prendre leur pilule quand elles sont préoccupées par d’autres soucis. 59 % des sondées ont même déjà envisagé de changer de contraception, pour une méthode qu’il ne soit pas nécessaire de prendre au quotidien.

C’est la deuxième tâche la plus oubliées par les femmes après le maquillage (Par 46% des femmes interrogées).

Plusieurs raisons sont mises en avant par l’étude :

L’instabilité et le stress

Les personnes interrogées auraient vécu au moins deux changements majeurs dans leurs vies : début d’un nouveau travail ou d’une nouvelle formation, déménagement, installation en couple, début d’une nouvelle relation, dispute avec un proche… Or, ces changements ont entraîné une augmentation du niveau de stress chez 79 % des participantes.

L’absence de routine

Continuer la lecture de La Génération Y n’a pas de tête ?

Renommer la génération Z en « génération des Fondateurs » ?

Personne n’aime être étiqueté. Pourtant génération après génération…elles le sont toutes. 

Et cela n’a pas échappé à la Génération Z qui a été surnommée ainsi de façon évidente car elle suit la Génération Y et X. Alors même que le terme de « Génération X » est sacrément péjoratif et ridicule !

MTV  – vous vous souvenez de la Génération MTV ? – a demandé à plusieurs focus-groupes rassemblant un millier de 13-14 ans, comment ils appelleraient leur génération.

De nombreuses propositions ont été faites, des plus classiques aux plus étonnantes :

La igen, complètement dépassé, qui a un ipod de nos jours ?

Les Digital Natives , Encore ? Pas très nouveau

Les Post-Millenials, ouiiii super original. Encore pire que « Digital Natives »

Les Centennials, car ils suivent les millennials. Je sais jamais s’il faut mettre 1 n ou 2. Continuer la lecture de Renommer la génération Z en « génération des Fondateurs » ?

Clash générationnel aux USA

Le 10 octobre dernier paraissait dans le Los Angeles Time un article qui allait devenir un trending topic sur Twitter sous le hashtag .

Titré « Millennial, vous ne pouvez pas vous considérer comme des adultes tant que vous n’avez pas fait le serment Millennial« , cet article a animé un débat sur les différentes sociétales vécues par les uns et les autres.

Morceaux choisis de ce « Serment Millennial » :

• Je n’ai droit à rien.
• J’arriverai à l’heure.
• Juste une fois, j’essaierai de ne pas envoyer de texto en conduisant
• Juste une fois, j’essaierai de ne pas manger sans écrire de texto.
• Je ne considèrerai pas la coriandre sur mon tacot comme un légume.
• J’apprendrai à rire de tout, spécialement de moi-même.
• Quand je rencontre quelqu’un pour la première fois, je le regarderai toujours dans les yeux.

En réponse à cet article certains ont répondu à ce serment point par pointproposé des conseilsdénoncé cet article comme étant destiné aux 50 et plus, les plus jeunes ne lisant pas le journal. D’autres ont offert des alternatives en écrivant le même serment mais de leur point de vue.

Continuer la lecture de Clash générationnel aux USA

Les différences culturelles entre Génération Y et génération Z

La génération Z n’est pas qu’une « Génération Y version 2.0 ». De subtiles différences commencent à apparaître.  

Attention cependant de ne pas tomber dans le cliché intergénérationnel habituel : « La génération Y a grandi avec internet et les ordinateurs portables » et « La génération Z a grandi avec les écrans tactiles et l’internet mobile ».

On ne peut que remarquer qu’ils ne connaissent sans doute pas Jean-Paul Belmondo, que Mitterand est pour eux un personnage historique et que la DS c’est d’abord une console de jeux avant d’être une voiture.

Nous n’allons donc pas chercher à définir une date de début de génération – comme les démographes l’ont fait depuis les Baby-boomers – pour nous intéresser aux différences qui commencent à apparaître.

A noter au passage que le Bureau du recensement Américain ne reconnait qu’une seule génération : Les Baby-Boomers.

La Génération Z est plus sélective qu’excessive

En cela nous pourrions dire que la Génération Z ne fera pas autant parler d’elle que la Génération Y et les dizaines de bouquins qui sont parus sur elle.

Continuer la lecture de Les différences culturelles entre Génération Y et génération Z

Après les Hipsters…les Yuccies ?

Yuccies pour Young Urbans Creatives comme le définit David Infante dans son article de Mashable qui pourrait devenir « fondateur » sur le sujet si cette nouvelle classe sociologique s’ancre comme « Hipster » ou « normcore ».

Pour commencer, le Yuccie s’affirme comme appartenant à « la classe créative ». Classe qui a été d’abord définie par Richard Florida en 2002 et qui stigmatise la relation entre la créativité et les milieux urbains à partir de l’importance essentielle de la connaissance et de l’innovation dans le régime de production actuel.

Continuer la lecture de Après les Hipsters…les Yuccies ?

Comment les générations consomment le contenu sur internet

Alors que les audiences de contenus en ligne continuent d’augmenter et de se diversifier,  il est essentiel pour les créateurs de contenus de comprendre comment adapter leur création à leurs clients.

L’un des plus importants facteurs de ce sujet est de de comprendre quel groupe démographique réagit à quel type de contenu BuzzStream et Fractl ont questionné 1200 personnes de 3 générations :  les Millennials ou Génération Y,  la Génération X et les  Baby Boomers. A croire que les ados ne savant pas lire..

Ce qu’il faut retenir :

  1. Le moment de la journée où il y a le plus de contenu consommé est entre 20h00 et Minuit.
  2. Plus d’un quart des 20/30 ans utilisent leur portable comme premier moyen de lecture.
  3. Ne soyez pas trop long. Toutes les générations s’accordent que le fait que 300 mots est la taille idéale pour un article.
  4. La génération X utilise Twitter comme source principale de parage de contenu à 70%  de plus que les Baby Boomers. Les Baby Boomers utilisent Google+ à 92 % de plus que les Y (Au US hein).

Continuer la lecture de Comment les générations consomment le contenu sur internet

Intergénérationnel nouvelle génération