La génération X, La première génération a avoir grandi avec les jeux vidéos, connu la crise depuis l’école primaire, vécu en collocation et débuté sa carrière par une série de stages est en train de rapidement occuper les directions des entreprises tout en utilisant d’avantage les réseaux sociaux que toute autre génération. 

La transformation digitale des entreprises n’est pas dirigée par les Millenials mais bel et bien par la génération X, celle des laissés pour compte, celle qui n’a jamais eu de conférences ou de groupes de travail à leur sujet ! C’est vrai que l’on entend pas parler de ce groupe culturel. Tout le monde veut parler des Millennials.

Sont-ils trop occupés à préserver leur emploi, à élever leurs enfants, à gérer leur carrière ? Cette génération qui démographiquement est dépassée par le nombre de moins de 30 ans dans l’entreprise est un peu « l’enfant du milieu » selon une étude de Pew Research de 2014.

Génération X : L’enquête à la con

Une enquête publiée en 2018 par DDI, the conference board et EY — Global Leadership Forecast 2018 — auprès de 25 000 dirigeants de 54 pays travaillant dans 26 secteurs industriels montre que la Génération X compte pour 51 % des roles de leadership au niveau mondial, avec une moyenne de 20 ans d’expérience, ils vont rapidement atteindre les plus hautes fonctions.*

Même Nielsen s’y met en confirmant que la génération X est la plus connectée  en utilisant les réseaux sociaux 40 mn de plus que la génération Y ou la génération Z .  Euh, ça veut pas dire qu’ils sont le plus atteint et qu’ils feraient mieux d’aller consulter plutôt, non? Il y a plus de chance également qu’ils gardent leur téléphone à table et plus de temps sur leur téléphone, ordinateur ou tablette. Donc, c’est ça, il faut consulter !

Et cette étude à la con va encore plus loin : 67% des leaders de la Génération X est très efficace en « hyper-collaboration », ils travaillent sans cesse pour détruire les silos organisationnels (cf photo ci-dessous). La force de la génération X  pour travailler avec les autres est en train de donner forme au monde du travail de demain (eh ben voyons) en générant des innovations plus rapides et en laissant les autres travailler ensemble pour résoudre les problèmes clients. Parce qu’une image vaut mieux qu’un long discours ou que cette enquête débile :

 

Malgré leur prise de pouvoir et de responsabilité sur le lieu de travail, la même enquête précise que leur atteinte à ces niveaux de responsabilités a été plus longue que prévue et plus lente que celle des baby-bomomers. Selon l’étude, les managers de la génération X  a eu seulement 1,2 promotions durant les 5 dernières années alors que leurs collègues millennials a eu 1,6 promotions et les baby boomers 1.6 promotions pendant la même période.

En fait c’est comme les pyramides, on voit bien que vers la fin…ils bossaient plus beaucoup 

Alors que les leaders de la Gen X sont souvent peu reconnus pour le role critique qu’ils jouent dans le management, on attend d’eux qu’ils supportent une grande charge de travail. En moyenne, les managers de la génération X  ont 7 liens hiérarchiques directs comparés aux 5 rapports hiérarchiques des millennials. Alors que leur avancement est plus lent et leur équipe plus large, la génération X reste composées de salariés fidèles (c’est bien les gars). Seulement 37 pour-cent pensent à quitter leur entreprise pour avancer leur carrière, ce qui représente 5% de moins que pour les millennials.

Plus d’un tiers des salariés pensent à se barrer et cette enquête nous dit qu’ils sont fidèles. C’est officiel, ce n’est plus une étude à la con, c’est une enquête de m…

Les Conseils de la marmotte pour la génération X

Alors, comment développer le Leadership de ces losers :

– Fournir plus de coaching. La génération X  attend plus d’aide et de connaissances d’experts et coachs externes. 67% des managers demandent du coaching et 57% demandent de l’aide provenant de l’extérieur.

– Encourager les leaders à challenger le status quo. Ça c’est bien un truc d’amerloque : le « Status quo ». Alors que beaucoup d’organisations se tournent vers les millennials pour manager des projets innovants, la génération X peut très bien prendre en charge l’expérimentation de nouvelles approches et challenger les méthodes existantes. Idéalement une équipe transgénérationnelle, intergénérationnelle ou cross-générationnelle (ça c’est pour google) dirigée par une génération X pourra délivrer les solutions les plus innovantes.

– Faites levier avec la technologie pour transformer le développement traditionnel. Comme tous les membres des autres générations – comme tout le monde donc – les générations X veulent des méthodes traditionnelles de formation comme des ateliers, des cours et séminaires. Cependant, ils veulent aussi profiter de la personnalisation et des avantages apportées par les outils technologiques.

Les membres les plus âgés de la Génération X vont encore rester dans la population active pour 10 ans. En d’autres mots les X sont les nouveaux Baby-boomers.

* Oui je confirme, j’écris cet article à de pures fins de référencement parce que bon… 1/ »La génération X qui arrive au pouvoir » quand en France le président à 40 ans, tu m’étonnes!! et 2/La nouvelle que la génération X est plus digitalement compétentes que les Y ou Z ça date de 2008 !