La Génération Y a-t-elle un avenir ? par Genaro Bardy

Génaro, créateur de narominded, Brand new media inspiration blog sur les Media Sociaux nous donnes ses réflexions sur la marque d’employeur et sa cible…La Génération…

Ayant travaillé quelques années en communication RH, j’ai vu émerger le concept de Génération Y au fur et à mesure des problèmes soulevés par l’intégration de cette génération dans l’entreprise. Que ce soit pour un recrutement ou pour la fidélisation d’un profil, il semblait évident que les comportements en entreprise des membres de cette génération étaient radicalement différents.

Le problème avec la génération Y

Récemment la Génération Y a été largement remise en cause par plusieurs articles de presse. Il est toujours intéressant de brûler les marronniers d’hier, ça réchauffe et ça remplit.
Je dois concéder avoir toujours eu un problème avec ce concept de « Génération »
• Peut-on décemment affirmer que TOUS les membres d’une génération ont les mêmes comportements. Cela relèverait presque de l’astrologie à grande échelle…
• Est-ce que les caractéristiques de la génération Y ne sont pas finalement celle de la jeunesse… Les jeunes populations ont souvent (toujours?) eu des comportements assez différents de leurs aînés.

La marque employeur comme le marketing de l’offre RH

De manière concomitante, les employeurs qui recrutent en grand volume, qui sont les premiers clients des agences de communication RH, se sont posés le problème des canaux de communication de recrutement qui ont connu des bouleversements radicaux.
• Pour faire simple il y a 20 ans toutes les personnes qui cherchaient un emploi achetaient le Figaro du Lundi qui contenaient des milliers d’offres.

• La meilleure manière d’émerger de ces annonces pléthoriques consistait à acheter des pleines pages, à créer des publicités.
• La logique de communication publicitaire, même en RH, implique une logique de marque. Ergo la marque employeur.
J’ai déjà posé ici le problème de la marque employeur et ce sujet reste prégnant pour les entreprises, même si la presse n’est plus un acteur prioritaire pour les recrutements.
Quelque soit le volume de recrutement, l’entreprise doit adapter le canal de communication à son objectif. L’émergence des sites de recrutement comme Monster ou Cadremploi est finalement parallèle à… l’émergence de la génération Y, des Digital Natives.+

Les entreprises ont une marque employeur, la cible est la génération Y

Et si la génération Y n’était qu’une cible en communication ? Cela aurait une certaine cohérence. On ne serait alors plus dans la définition brinquebalante de comportements supposés de ceux qui constituent une génération. L’entreprise crée une marque employeur, elle l’adapte à sa cible… la génération Y.
Tout comme une marque grand public vise une population par exemple des femmes de moins de 50 ans.

Je ne suis pas une génération

Je ne crois pas que nous ayons une vie professionnelle et une vie privée. On a qu’une seule vie. Mes comportements ne définissent pas une génération tout comme la définition supposée d’une génération ne ressemble pas nécessairement à mes comportements.
Je veux dire ici que la notion de génération, Y ou pas, n’est finalement qu’un moyen d’expliquer des phénomènes, de tracer une tendance. En l’espèce d’essaye d’appréhender les nouveaux modes comportementaux d’une génération en entreprise qui est forcément différente de managers entrés sur le marché du travail il y a 30 ans.

 

Cette grille de lecture est toujours une aide pour les manageurs, pour les décideurs.
Un jour, la génération Y prendra le pouvoir, en entreprise et ailleurs. Il sera alors temps de la remettre en question et d’appréhender les nouveaux comportements des nouvelles générations.

Qu’en pensez-vous ? Vous appartenez à cette génération ? Comment cela impacte votre intégration dans une entreprise ?

Webographie

La fin de la Marque Employeur
La Marque Employeur et les Médias Sociaux – L’exemple Danone
La marque employeur sur TechTocTV
La Marque Employeur remise en question ?
La Marque Employés

2 réflexions sur “ La Génération Y a-t-elle un avenir ? par Genaro Bardy ”

  1. Je suis tout à fait d’accord pour dire que la Génération Y est un public cible comme un autre et que  »la marque » doit s’adapter à elle pour faire  »vendre ». C’est le principe le plus élémentaire de marketing non?

    Le grand bouleversement est que les entreprises n’ont jamais ou presque eues a réellement se repenser pour élaborer de grande stratégie de recrutement à saveur marketing et avec nous, Génération Y, elles n’ont pas le choix!! Pour attirer cette fameuse Génération, il est impératif d’avoir un  »pitch » de vente plus que bon et surtout ce qui est dit doit être démontré… Je crois que cette difficulté d’intégration et ce manque de fidélisation tant décriés de la Génération Y est tout simplement dû à une grande incohérence entre ce qui est promis et ce qui est rendu de la part des entreprises. La désillusion nous rend plus volage disons!!

  2. « Génération Y », ça fait un peu marketing, mais c’est peut-être pas tout faux!

    En tout cas, bravo de ne pas tomber dans le cliché.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>