La fuite à l’étranger, les jeunes quittent le navire !

Les chiffres sont soigneusement ignorés ou minimisés par les politiques et par la presse. Pourtant une réalité concrète se vit chaque jour : de plus en plus de jeunes Français quitteraient la France.

Selon une enquête du sénat le nombre de français (inscrit à l’ambassade) augmente de 8% par an et aurait atteint 1 298 302 en 2007. Pourtant à en lire les chiffres officiels, ce chiffre a diminué par rapport à 2006.

Alors, les français restent-ils en France?

Que nenni !

La réalité est bien différente. La méthode de comptage est complètement obsolète et provient de sources pas très fiables : les ambassades.
Voici par exemple le formulaire à remplir pour s’inscrire à l’ambassade de France en Australie. N’oubliez surtout pas le certificat de nationalité française ou votre acte de naissance, les 2 photos d’identité, votre preuve de domicile…
Maintenant imaginez que vous soyez un Australien expatrié souhaitant être référencé en France. Tout est en ligne! 5 minutes Top chrono et voilà, vous êtes inscrit.

Le blog Fugues & Fougue prend l’exemple suivant : « La population française au Royaume-Uni serait de 300 000 à 400 000 personnes, largement au-delà de l’estimation de l’Insee (85 000 en 2002). De plus, ces jeunes ne semblent pas pressés de rentrer en France – ou peut-être pour y passer leur retraite, comme les Britanniques qui s’installent dans nos campagnes… Prenons un flux “définitif” de 5 000 jeunes Français très qualifiés vers le Royaume-Uni (estimation basse), rajoutons-y 5 000 de plus qui vont vers les Etats-Unis entre autres : on arrive à 10 000. Est-ce peu, est-ce beaucoup ? A titre de comparaison, la France produit chaque année 25 000 ingénieurs, 25 000 diplômes d’écoles de commerce, et 8 000 doctorats. Mais la valeur de ces diplômes est très hétérogène, et je soupçonne que nos 10 000 émigrés se situent plutôt dans la moitié supérieure. (…) Ce serait donc un tiers environ de nos “très diplômés” qui quitteraient la France chaque année. »

11 réflexions au sujet de « La fuite à l’étranger, les jeunes quittent le navire ! »

  1. Bonjour,
    Je suis une jeune journaliste,( chez actual prod à Paris) et j’enquête en ce moment pour un eventuel sujet autour des jeunes français qui s’expatrient. Votre article m’intéresse car je suis intimement persuadée, comme vous qu’il s’agit plus, que d’une simple tendance.
    Afin de mieux analyser et comprendre ce phénomène.
    Je cherche donc des jeunes français qui sont sur le point ou qui ont le projet de quitter la France.
    Si vous avez des idées ou des conseils n’hésitez pas à me joindre sur mon mail agence@actual-prod.com
    ou perso : margot.grangeon@hotmail.fr

  2. Bonjour Benjamin! Je viens de recevoir un mail de la part de Sup de Co La Rochelle signalant ton intervention du 14 Nov. Je ne serai pas très loin mais je ne pourrai venir. Dommage, car je suis le « collaborateur zappeur » type!

    —————

    Peut être devrais-je t’appeler pour t’interviewer !
    Mais…au fait…tu as quitté l’Australie ?

    Benjamin

  3. Et puis surtout, les chiffres d’inscription à l’ambassade ne peuvent pas vraiment être considérées comme une source fiable pour les pays UE tout du moins. Et je suppose que la majorité des jeunes qui s’expatrient le font dans un autre pays européen non ? (et pas que la Gb).

  4. Bonjour à tous!

    Je peux témoigner d’une chose, c’est du nombre de Français qu’il y a ici au Québec!!! POur la majorité de la génération Y comme on nous appelle!
    Je suis diplomée (Bac+5) d’une université de Montpellier et sur ma promo (environ 80 personnes), je pense qu’environ la moitié est à l’étranger (je n’ai pas gardé contact avec tout le monde non plus mais c’est facile à vérifier). En fait c’est très simple, la majorité de mes amis vivent aujourd’hui à l’étranger partout sur la planéte (C’est génial ça me fait des pieds à terre partout pour les vacances!!!).
    Je pense que la génération Y en a eu ras-le-bol de cette mentalité française qui fait que quand on est juste diplôme, on a soit pas assez d’expérience de terrain, soit trop de diplômes!! Résultats: on est allés voir ailleurs si l’herbe est plus verte»!! Et oui elle l’est, alors mis à part pour la famille, pourquoi rentrer? Concernant le sondage quand aux inscriptions aux ambassades, je rejoins Benjamin: trop long, trop compliqué. Je vais pas prendre un jour de congé pour que ça fit avec leurs horaires d’ouvertures!!

  5. Il y a un raccourci trop rapide dans votre raisonnement qu’on entend souvent dans les milieux patronaux. A supposer qu’on finisse par s’accorder sur le nombre des jeunes français expatriés, à supposer qu’il augmente, rien ne prouve qu’ils « fuient » ou qu’ils « quittent le navire ». Peut être simplement partent-ils découvrir le monde, voire même le conquérir! Il y a de plus en plus d’échanges, d’étudiants étrangers, de couples mixtes, etc…On conçoit facilement qu’ils aient envie d’aller voir le monde, là où la démographie galope, notamment! T’inquiètes, ils seront ravis de revenir dans quelques années: là aussi, il faudrait des stats sur le retour quelques années plus tard.

  6. Si l’avis d’Etrun semble assez juste et montre le dynamisme de nos génération … Il néglige tout un pan de l’économie actuelle qui se résume assez par la maxime « Nul n’est prophète en son pays ». On survalorise un profil venant d’un autre pays, justement parce qu’il apporte un sentiment de nouveauté et de dynamisme particulier.
    Ainsi on a plus de chance d’être « bien » recruté l’étranger, grâce au prestige du pays d’origine. Ainsi, un jeune RH se verra attribuer un salaire plus important aux US, au Québec ou aux UK … et cette expérience sera survalorisée à son retour en France.
    C’est donc aussi un choix stratégique que s’expatrier pour acquérir une première expérience professionnelle … surtout si les recherches sont vaines en France, ou même sur le Vieux Continent.

  7. Bonjour,

    Je suis expatrie a London depuis 10 ans, et je suis d’accord avec ton post:

    1. Le consulat est un ramassis de fonctionaires aigris et incapables, s’inscrire est en effet un parcours du combattant -tous les Francais que je connais ne s’inscrivent que lorsqu’il leur faut traduire un certificat de mariage. La plupart se marient en France et se font faire les passeports en Mairie.

    Apres tout, si l’on a quitte la France, c’est bien en partie pour fuir ce cote hierarchique et administratif, non?

    2. Les estimations varient, mais l’on a coutume de dire que Londres est la 5e ville de France ou bien qu’il y a 200.000 Francais a London. En tout cas bien plus en effet que les chiffres officiels.

    3. La Y Gen est beaucoup plus mobile que les generations precedentes, c’est indeniable. C’est autant de competences qui quittent la France, par exemple dans la finance et les sciences.

  8. Bonjour,

    Si il y avait un grand bonheur, ainsi qu’une grande réussite, il n’ y aurai pas toutes ces fuites à l’étranger, pour travailler ou avoir une meilleure qualité de vie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *