newzy01.jpg

Les 25-35 ans ont la démission facile. Ils quittent leur entreprise dès qu’ils s’ennuient mais n’ont pas le goût de se battre. Cette nouvelle désinvolture inquiète les DRH et risque de changer la donne sociale dans les années à venir. C’est une nouvelle race de révolutionnaires. Sans avoir l’air de rien et sans même le vouloir, les jeunes cadres sont en train de faire imploser les entreprises. Avec une arme spéciale : la démission subite, sans états d’âme.
Les employeurs ne sont plus les seuls à en vouloir pour leur argent ! Les « nouveaux » salariés estiment que s’ils doivent investir leur temps dans un emploi, ils sont en droit d’en attendre variété et nouveauté. Le salaire devient alors peu à peu un « du » et non plus une source de motivation.

Lire la suite…sur sociovision