Personne n’aime être étiqueté. Pourtant génération après génération…elles le sont toutes. 

Et cela n’a pas échappé à la Génération Z qui a été surnommée ainsi simplement parce qu’elle suit la Génération Y et X. Alors même que le terme de « Génération X » est péjoratif et ridicule !

« Comment appeleriez-vous votre génération? »  a demandé MTV à plusieurs  milliers de « Tweens » de 13-14 ans.

De nombreuses propositions ont été faites, des plus classiques aux plus étonnantes :

La i-gen ? Non, c’est complètement dépassé, qui a un ipod de nos jours ?

Les Digital Natives? Non, ce n’est pas nous. Nous sommes au-delà.

Les Post-Millenials. Encore pire que « Digital Natives » car ça fait référence à nos grands frères et grandes soeurs.

Les Centennials, Pourquoi pas, c’est vrai que nous suivons les millennials. (Je ne sais jamais s’il faut mettre 1 n ou 2)

Allons plus loin : 

La génération Bridge ou « Bridger » car nous faisons le lien entre l’ancien et le nouveau monde. Pourquoi pas la génération Christophe Colomb alors ?

Les Builders, car nous allons construire l’avenir ? Ben voyons.

Les Régénérateurs, vous êtes sérieux ?

Les Navigateurs, car notre génération semple avoir la compréhension intuitive d’être née dans une période de changement  sans précédent et avoir l’opportunité de changer l’histoire à venir.  #musique #violon

Et vous échappez à Tweenial ou Screeners

Finalement, plusieurs termes sont ressorti : Les Fondateurs  ou « Founders » et « Génération Alpha ».

Ce qui peut avoir un certain sens car selon les Focus-Groupes de MTV :

> 90% des participants sont d’accord pour dire que : « Ma génération va créer une nouvelle société dans laquelle la diversité sera acceptée et encouragée ».  Pas gagné quand nous voyons comment les parents cherchent à tout prix à transmettre LEURS valeurs  (je pense notamment aux enfants embrigadés dans les manifs contre le mariage pour tous il y a quelques mois)
> 90% S’accordent aussi sur le fait que : « La technologie a aidé ma génération à comprendre les gens qui sont différents de moi en terme de couleur, religion et sexualité ».

En note de bas de page, je m’amuse de voir que  ce sont désormais les médias qui  nomment les générations et plus les sociologues : La Génération Y par The Advertising Age, Les Fondateurs par MTV…

Cela m’étonnerait quand même que ce terme soit beaucoup utilisé. Nous manquons encore de recul, et si l’on reste dans la logique des lettres de l’alphabet, la génération Alpha devrait voir bientôt le jour.

 

Nommer une génération avec un seul terme est très « 20e siècle ».


Désolé d’insister mais c’est mon créneau : Il n’y a plus (et qu’il n’y a sans doute jamais eu) de génération monolithique se suivant l’une après l’autre  !


Il ne s’agit plus aujourd’hui de chercher à rassembler tout le monde dans un même groupe estampillé d’une lettre ou d’un surnom mais de comprendre et respecter les différentes communautés qui composent ces GénérationS.