Pratiques de recrutement relationnel web 2.0 réseaux sociauxLe web 2.0 est un monde bruyant, obscur et parfois désorganisé. Jusqu’en 2002 tout le monde s’est jeté sur le web : Il fallait avoir son site pour être à la page. Lorsque tout le monde a eu son site, les professionnels se sont aperçus que cela ne suffisait plus pour être différent, ou à la page. Il fallait être visible ! Que ce soit sur Yahoo, Google ou feu Altavista. Les métiers du SEO était né.

La même chose arrive aujourd’hui dans le monde  du recrutement. Tout le monde sait poster une annonce sur le web pourtant peu savent COMMENT poster une annonce qui soit SPECIFIQUE pour le web, VISIBLE de sa cible et qui ATTIRE le bon type de candidat.

Poster une annonce d’emploi revient à déposer une aiguille dans une botte d’aiguille (trouver une aiguille dans une botte de foin c’est trop facile, il suffit d’y mettre le feu ou de se rouler dedans nu) ou à déposer une miette de pain en forêt en espérant que celui qui la trouve se dirige directement vers votre boulangerie.

Alors comme c’est de saison, savez-vous comment aider vos annonces d’emploi à faire une échappée ? Voici quelques règles pour améliorer la visibilité de vos annonces selon “le bon sens paysan”.

Pour être trouvé, soyez visibles !

Etre identifié grâce au moteur de recherche de votre jobboard ou de votre site carrière n’est plus suffisant.

Quel est la visibilité de votre annonce sur Google ? Lorsque vous faites une recherche sur le titre de l’emploi que vous proposez, est-ce que votre annonce ressort sur la première page ? De grande entreprises se sont aperçues il y a peu de temps qu’à part certains emplois très spécifiques (Ingénieur conseil agricole) beaucoup de leurs emplois plus “communs” (responsable produit, commercial) n’apparaissaient pas dans les premières pages de google .

Pour améliorer votre visibilité, faites une recherche en partant du titre de votre annonce. Selon les résultats, postez alors vos offres sur les sites, blogs ou job boards qui sont les mieux référencés.

Continuez à utiliser les outils qui fonctionnent

Si la mode est aujourd’hui aux réseaux sociaux, il n’en reste pas moins que selon la dernière enquête sur le sujet par Régionsjob, 97% des candidats utilisent les job boards, 40% les réseaux sociaux et 40% les réseaux personnels. A conditions d’avoir des outils de ROI vous permettant de connaître la qualité de vos recrutements et le coût par recrutement en fonction de vos cibles, les sites emplois doivent venir compléter votre stratégie de recrutement relationnel en lien avec les réseaux sociaux.

Pensez d’abord au candidat qui vous cherche

Tous les chercheurs d’emploi / investisseurs de compétences, ne recherchent pas leur prochain emploi uniquement sur le titre de l’emploi qu’ils visent. Maximiser les mots clés liés aux compétences demandées, à la localisation géographique de l’emploi, aux possibilités de progression ou au salaire n’est pas une option. Pensez keyword, tag et metatag et surtout, pensez à utiliser votre imagination. Bon, au pire Google Keyword tool peut vous aider.

Utilisez les sites où sont vos candidats

Si la tendance actuelle est d’utiliser les sites spécialisés tels que Régionsjob, Apecita ou Lesjeudis plutôt que les sites généralistes, vérifiez-en la réalité en demandant à vos candidats comment ils ont eu connaissance de votre offre et quels sont les sites qu’ils utilisent. Pensez aux forums professionnels et aux blogs, cela vous semblera parfois revenir à vendre des cigarettes dans une boulangerie mais tant que vous proposez sans déranger…pourquoi pas.

Pensez aussi à contacter les moteurs de recherche d’emploi tels que jobijoba, coffeejob, ou wanajob qui reprennent les annonces d’autres sites et vous proposent de publier en direct sur leur espace à partir de 10€.

Utilisez les blogs de vos salariés, experts ou fans

Peut être pas des plus aisés à identifier mais poster une offre par le biais d’un blog personnel vous permet de transformer leur audience en candidats potentiels et de profiter de leur image. Certains sites sont en train de voir le jour pour vous proposer d’identifier ces sites pour vous et de leur proposer vos annonces en PPC (pay per click)

Si rien ne marche, faites de la pub

Pas pour toutes vos annonces bien sûr mais en dernier ressort pour des emplois difficiles à trouver. Adword est une méthode qui semble faire ses preuves. Cela vous demandera d’identifier les mots clés attachés à cet emploi : renouvelable, raisonné, biodiversité, solidaire pour Développement Durable par exemple.

Attirez l’attention

Le titre de votre annonce doit se différentier des autres. Comme je l’indiquais dans un précédent article, une annonce d’emploi doit donner envie de vous rejoindre. Elle n’est en aucun cas une description de fonction. Vous proposez une expérience, pas un menu.

Dans la même veine, n’utilisez pas de titre obscur que seul votre entreprise est la seule à comprendre.

Concentrez vous sur les premières lignes

Si vos candidats potentiels utilisent un aggrégateur de flux RSS tel que Netvibes, Yahoo ou igoogle, les deux premières lignes de l’annonce s’affichent au passage de la souris. Une annonce commençant par “Entreprise leader sur son marché” ne vous mènera sans doute nul part !  Apprenez à commencer votre annonce par “Vous”, le candidat et gardez le “nous”, l’entreprise, pour la fin.

Ne cherchez pas de mouton à 6 pattes

Vous cherchez à attirer des candidats en pensant que vous êtes un club VIP demandant un certain type de diplôme, d’expérience ou de compétence. En faisant cela vous parlez en termes de caractéristiques et non en terme d’avantage. Ce n’est pas ainsi que vous donnerez envie à des candidats passifs de se dire que l’emploi que vous proposez est plus intéressant que celui qu’ils ont déjà.

Entrer dans le monde du recrutement 2.0 ne demande pas de demies mesures. Il ne s’agit pas de publier quelque part sur votre site une liste des réseaux sociaux sur lesquels vous êtes inscrit ! Il s’agit de les intégrer réellement en s’assurant que votre annonce puisse être partagée ! Pas seulement sur Viadeo ou par email (je ne donnerai pas de noms), mais sur les autres moyens à disposition pour communiquer :  Facebook, Twitter, SMS and so on…