mode.jpg

A en lire le dernier article publié sur focus RH et la liste impressionnante de blogs ouverts sur le sujet, les consultants sont de plus en plus nombreux à comprendre que la génération Y est a) une bande de jeunes, déconnectée des autres générations et b) un très bon filon. Si vous pensez que l’intérêt réel est là profitez-en, cela ne va pas durer. Pour mémoire, un article que j’ai publié il y a trois ans…

Une génération est un groupe de personnes qui peuvent être identifiées par des tendances démographiques et des expériences communes. Aujourd’hui, où l’on parle d’entreprise à la carte et de fidélisation des talents, cette classification semble montrer ses limites quand on cherche à identifier les attentes professionnelles et personnelles de ses salariés et de la façon de les « manager ». Une nouvelle classification est en train d’émerger, qui semble plus relevante pour gérer les salariés en tant que personnes et prendre en compte les attentes, rêves et besoins des individualités.

D’accord, il y a des cultures communes. Les uns connaissent Colargol, les autres Casimir et les derniers les Razmokets. Mais vous le reconnaîtrez vous-même, il ne suffit pas de dire que parce que nous avons les mêmes références culturelles, nous attendons tous la même chose de notre vie professionnelle.

Les générations, fin d’une mode ?
Pour mémoire, la population active se décompose en quatre générations démographiquement distinctes…

Lire la suite sur focus RH en 2006