interculturel personnélité« Je ne me suis jamais reconnu dans la génération X qu’on dit compétitive et opportuniste alors que j’ai 42 ans. Je vous assure, je suis plutôt d’un tempérament calme et harmonieux. Je l’ai toujours été !».

Le modèle actuel attribue des comportements, des croyances, des valeurs, des motivations à un groupe de personnes sans prendre en considération les spécificités individuelles. Il regroupe les personnes dans 3 « boites ».

Si la personnalité se construit en réaction à son environnement, les récentes découvertes en neuroscience nous confirment  qu’elle comporte également une part d’innée.

Bien que le modèle actuel soit  issu de la sociologie, rien n’empêche d’y associer une dimension « psychologique », de manière à introduire de la flexibilité et de dissocier ce qui est « structurel » (cf. expressions populaires : « chassez le naturel, il revient au galop » ; « on ne change pas les rayures du zèbre ») de ce qui est « conjoncturel » (caractéristiques adoptées en réaction à l’environnement).

Au-delà des caractéristiques liées à la personnalité, il importe de prendre également en considération les étapes de vie (enfance, adolescence, adulte). J’invite à ce titre les « quadra » à remonter le temps et revivre ce qu’ils étaient, comment ils se comportaient, quelles étaient leurs attentes, leur regard lorsqu’ils sont arrivés sur le « marché du travail ».

Un comportement peut avoir différentes origines. Par exemple, contester l’autorité peut être, soit l’expression d’un besoin d’affirmation (ou de reconnaissance), un trait de caractère (se montrer fort), l’expression du rejet d’un management perçu comme autoritaire ou encore la libre expression de la  » pensée critique  » (dont l’intention se veut positive et constructive et qui peut être perçue comme négative selon d’autres générations).

Enseignement :

Le modèle doit prendre en compte et combiner trois dimensions constitutives de la personnalité :

  • les acquis, issus de l’impact de l’environnement (approche sociologique)
  • les caractéristiques innées, propres à chaque personne (approche psychologique)
  • les évolutions de la personnalité au regard de son projet de vie et de l’environnement dans lequel elle évolue (qui par ailleurs, lui aussi, évolue : approche systémique et dynamique)


Lire la première partie : Un nouveau modèle de management intergenerationnel
Lire la seconde partie : Le classement des générations stéréotype
Lire la troisième partie : Le classement intergénérérationnel « fige »