Plein d’infos cette semaine sur la Génération Y. Entre coup de gueule sur la génération Bullshit, réflexion sur le lien entre connexion et problème d’attention et gros clichés des familles, il y en a eu pour tous les goûts cette semaine.

Semaine qui a surtout été marquée par la publication de l’étude sur le risque d’internet sur la capacité à se concentrer et toujours quelques remous suite à la parution de « Génération Y vu par elle même » en début d’année.

 

Lundi

La Génération Bullshit de Jean-Baptiste Safron qui décrypte  une étude Nielsen prouvant (encore une fois) que la Génération Y, si elle sait se servir de Facebook et l’utilise au quotidien, n’a pas pour autant la connaissance innée des outils de communication interpersonnels.

Valeurs, identité et aspirations des jeunes avant l’élection présidentielle. A quelques semaines de la Présidentielle, l’enquête Ipsos/Logica Business Consulting réalisée pour le magazine Glamour donne la parole aux jeunes, afin de cerner leur perception de la société actuelle, leurs valeurs, leurs aspirations, leurs craintes ou encore leur rapport à la politique.

Mardi

Génération Y et Fidélisation, cherchez l’intrus. Un article qui a été pas mal partagé sur Twitter et qui dénonce le terme aujourd’hui un peu dépassé de « fidélisation » et réfléchis sur les modes « d’engagement durable », Y ou pas.

La génération Y hésite entre connexion et déconcentrationpour le Pew Research Center, un think-thank qui a mené une étude « Millennials will benefit and suffer due to their hyper connected lives » pour définir quels seraient d’après eux les défis de la génération Y. Bilan : une capacité d’exécution rapide et souple, mais une propension à la déconcentration. Si vous souhaitez approfondir le sujet vous pouvez aussi visitez nos articles sur la « Déconcertion » et « l’intextoxication« .

La Génération Y vue par elle-même, un article que je vous conseille de lire si vous cherchez de beaux clichés et à vous abîmer les yeux. Je mets pourtant cet article dans la liste car il prouve que les clichés les plus durs sur la Génération Y proviennent finalement de la Génération Y elle-même.

Mercredi

Annonce d’une conférence le 27 mars à 08h30 sur le thème « Génération Y : De quoi parle-t-on« . Seront invités pour en débattre Bernard Fontanel, Président du MEDEF Lyon-Rhône et Patrice Gaillard, Délégué Académique aux Enseignements Technologiques de l’académie de Lyon ainsi que des experts qui ne sont pas nommés.

La Génération Y se décourage dans le secteur de l’entreprise et c’est l’entreprise qui est perdante. Une analyse de Bruno BROCHENIN qui revient sur la perte de l’humain dans l’entreprise.

Jeudi

Pour la génération Y, la parité progresse en entreprise pour le Figaro qui révèle que les trois-quarts des femmes interrogées, âgées de 18 à 34 ans, estiment que la parité a «progressé en bien» par rapport à la génération de leur mère. Mais 80 % d’entre elles soulignent aussi qu’il reste des efforts à faire en matière de salaire.

Vendredi

La Génération Freelance  du Nouvel économiste qui décrit un emploi hybride et nomade pour mobiles, connectés, autonomes et réactifs comme semble le prouver la grande mode du coworking.

En parlant de coworking nous souhaitons un bon Week-end à l’équipe de la Mutinerie qui ouvre ses portes lundi ! Pour vous pré-inscrire c’est par là que ça se passe !