education nationale et génération y digitale nativeEn cette fin d’année extrêmement chargée, il nous est difficile de continuer à publier au même rythme que d’habitude et nous nous en excusons. Bon en même temps, des consultants qui publient sont souvent des consultants qui bossent pas. Pourtant l’actualité « Génération Y » est bien remplie.

En interne, nous avons lancé différents programmes en partenariat avec par exemple Media-institute sur les modes de communication, avec l’école de management du groupe Casino pour les modes de consommation, avec l’école des cadres de la CPAM concernant le management sans oublier une nouvelle offre de conseil au recrutement avec l’équipe de Compagnons de cordée. Nous nous réjouissons aussi de notre prochaine intervention auprès de l’équipe RH monde de Christian DIOR, de la direction d’HERMES et de l’université de Montpellier et notre participation à l’organisation de TEDxParis. Et nous n’oublions pas nos participations à différents projets « Social et Solidaire » qui vont devenir régulières en 2011.

En externe, nous ne pouvons que saluer la publication d’un ouvrage sur le management de la génération Y qui va aider bien des étudiants RH tant ce sujet est prisé dans les mémoires de fin d’année. Nous avons aussi vu passer un article qui nous a fait sourire sur  » la génération Y n’existe pas et est une invention de la génération X ». Excellent coup de pub pour enfoncer une porte pourtant ouverte depuis trois ans.

Pour en revenir au titre de cet article, je souhaitais réagir à l’article publié sur le blog de Laurent Blanchard DG de Cisco dont le contenu est aussi excellent que sa Tagline « les nouvelles technologies sont sources d’optimisme durable ». Son article est clair et met le doigt où ça gratte sans mélanger niveau de connaissance et usage. Attention simplement à ce terme de multitâche qui voudrait dire qu’ils sont capable de mettre 100% d’attention dans chacune des activités qu’ils mènent de front. On sait que ce n’est pas le cas et qui’l s’agit d’avantage de « multi-scoping » (je divise mes 100% d’attention sur le nombre de tâches en cours). Comme vous l’avez peut être lu, nous avons traité les sujets abordés, que ce soit la révolution vécue en ce moment dans les écoles et donné tribune libre à une Professeur Y.

Nous souhaitions partager avec vous l’intervention de Luc Chatel à l’ouverture du colloque national du CIDJ (montez le son) :