Depuis plusieurs années, le concept de « Génération Y » fait couler beaucoup d’encre. Cette génération, récemment arrivée sur le marché du travail, parfois décrite comme le cauchemar des RH et des managers, semble être finalement le symbole des changements du monde de l’entreprise. Parlons de  » Culture Y  » plutôt que de nous focaliser sur un débat générationnel.

La génération Y, est-ce un thème qui est passé de mode aujourd’hui ?
Oui et non. C’est évident qu’il y a un peu un rejet à force d’en entendre parler de manière superficielle. Pourtant, si l’intérêt pour la Génération Y peut être considéré comme un effet de mode, – avertissement que j’avais lancé dès mon premier article à ce sujet dans Focus RH en 2006 – il y a de vrais enjeux pour les entreprises. Le souci c’est qu’on a tendance à tout mélanger et à utiliser ce concept à toutes les sauces.

C’est-à-dire ?
Selon les entreprises, il y a des niveaux de compréhension très différents sur cette problématique. Le premier niveau se base sur la vision purement démographique de la Génération Y : c’est-à-dire les gens nés entre telle ou telle année. C’est cette approche qui est dénoncée par certains experts qui cherchent à se faire un nom sur ce sujet. Il est temps d’ailleurs !

La suite sur ModesRH