nasa011.jpg

On en peut pas dire que la NASA soit connue pour être jeune et branchée mais cela pourrait évoluer avec un groupe de jeunes salariés qui souhaitent faire bouger les choses de l’intérieur.

Dans le slideshow présenté ci-dessous, ils tentent de prévenir que l’agence spatiale, par ses pratiques de management (top-down) et sa communication, est en train de devenir décalée par rapport aux attentes des jeunes générations et que l’agence est en train de perdre le contact avec le public au risque de devenir inutile (39% des 18-24 estiment que rien d’utile n’est sorti de la NASA).

Comme ils le précisent, si le premier homme sur la lune a été une événement historique, il ne représente pas grand chose pour la jeune génération actuelle. En tant que membre de cette génération et ayant passé pas mal de temps aux Etats Unis, je pense qu’effectivement la NASA n’inspire plus les vocations et ne fait plus rêver.

Alors, comment la NASA peut-elle inspirer une génération qui a grandi avec internet, les séries de science fiction rendant l’impossible plausible et la télé réalité permettant de croire que l’on peut devenir une star en une émission ?

LA présentation propose que la NASA travaille sur l’engagement des jeunes et utilisent des moyens pour se rapprocher des jeunes et ne pas attendre que les jeunes se rapprochent d’elle comme c’était encore le cas il y 20 ans. Ils souhaiteraient que la NASA devienne plus interactive et transparente avec son public. « Que la NASA devienne plus ouverte, innovante et inspirante et sache toucher le coeur de toutes les générations »

Les défauts de la génération Y sont présentées dans le slideshow comme des atouts : Oui, nous avons été affublé du surnom de la « génération MOI » mais est-ce grave ? Et si nous utilisions notre nombrilisme pour faire la différence ? Puisque nous vous paraissons si sur de nous même Et si nous sommes si sur de nous-même ne pensez vous pas que nous sommes à même de dépasser les limites et les normes habituellement acceptées ? Somme nous passionnés? OUI! Sommes nous inventifs? Absolument! Sommes nous connectés? Absolument!

Lire l’article en anglais sur space news