photo-greenpeace2

Après avoir obtenu un DUT en Techniques de commercialisation, Sébastien  a souhaité poursuivre ses études en commerce (INSEEC Paris) tout en se spécialisant en Ressources Humaines. Très actif dans le monde associatif avec « Action contre la Faim » et « le Téléthon », Sébastien a rejoint Greenpeace France depuis janvier 2009 en tant que stagiaire au service RH pour son stage de fin d’études.
A partir du mois d’août , il sera à la recherche de son premier emploi. Avec la passion et l’engagement qu’il nous a démontré lors de l’entretien, nous pouvons lui prédire qu’ il ne cherchera pas longtemps! En attendant, Sébastien inaugure une nouvelle rubrique : « Portrait » destinée à publier les interviews de jeunes professionnels découvrant le monde de l’entreprise.


Quelles sont les valeurs de management de Greenpeace ?

Avec 7 mois de stages, notamment dans des grands groupes bancaires, il y a deux grandes valeurs de management que je retrouve à Greenpeace.

  • La simplicité : c’est vraiment le bon sens en action avec au quotidien une convivialité et une authenticité dans les rapports humains.
  • L’ouverture : Mes collègues sont disponibles et tolérants et mes responsables favorisent la créativité.

Est ce que Greenpeace reçoit beaucoup de candidatures de jeunes diplômés ?

Nous recevons énormément de candidatures ! En particulier de jeunes diplômés master / bac+5, que ce soit en spontané ou en réponse à nos offres d’emploi. Après la publication de notre dernière offre d’emploi par exemple, nous avons reçu 200 CV ! 60% d’entre-eux provenaient de jeunes diplômés.

A Greenpeace France, quel est pourcentage de la population de la génération Y ?

En 2008, les salariés en CDI ayant moins de 30 ans représentaient 19% de nos effectifs.

Suivez-vous le turn-over des moins de 30 ans ? Est-il réellement plus élevé que pour les autres générations ?

Nous ne suivons pas le turnover des moins de 30 ans plus que les autres. Tout simplement, parce que nous n’avons pas mis en place des indicateurs pour suivre le turnover par tranche d’âge. Ce que je peux remarquer, c’est qu’il n’y pas plus de turnover chez les X ou les Y. Les deux générations confondues rejoignent Greenpeace parce qu’elles ont des valeurs et une motivation communes liées à la cause qu’elles défendent. Les raisons pour lesquelles les individus partent sont souvent dues à des facteurs externes.

Avez-vous noté des différences de valeurs entre les candidats et salariés « Y » et les autres générations ?

Ce qui est relativement flagrant, au sein de notre structure, c’est que les « Y » ont déjà une prise de conscience très mature sur la protection de l’environnement et de ses enjeux. Ils ont toujours été confrontés à ces problématiques, et cela leur semble naturel et logique de mener ce combat.

Quelle est votre particularité concernant le recrutement des jeunes talents ?

Notre organisation est très attractive. Notre principale problématique vient du fait que nos métiers sont parfois atypiques et requiers une certaine expérience.
La taille de notre structure à Greenpeace France (50 salariés en France contre 200 en Allemagne) fait que nous avons de toute façon peu de postes ouverts.

Est-ce que tu estimes que la génération Y est une génération à part ?

Pas vraiment, la génération X et Y ont connu des influences quelques peu différentes qui, à mon avis, ne se retranscrivent pas vraiment dans le monde du travail. Par exemple, le désir d’avoir un équilibre entre la vie privée et professionnelle touche toutes les générations, les baby-boomer, les X et les Y.
Le seul point où je pense que les Y sont une génération à part, c’est qu’ils veulent tout et tout de suite. Ils sont souvent impatients et ont envie que les choses se passent vite. De plus, au delà du concept de génération Y, je pense que les différences entre individus sont souvent liés à la personnalité. A Greenpeace, les différences entre générations ne sont pas forcément marquées.
Dans notre organisation, les jeunes salariés arrivent motivés avec une vraie envie de faire bouger les choses ! Ils veulent participer aux actions de Greenpeace afin de faire partie intégrante du combat que nous menons. Cependant, malgré l’envie et la passion, la réalité sur le terrain est souvent différente et les projets peuvent prendre plus de temps.

Vous pouvez par ailleurs consulter notre page emploi/stages de notre site carrière .Par ailleurs, cette page va être remodelée courant juillet afin de présenter nos métiers illustrés par des portraits des salariés de GPF.

Si vous souhaitez apporter votre aide à GreenPeace,vous pouvez vous rapprocher du groupe local le plus proche sur le site de GreenPeace France