1350-2-02-3miniature.jpg

juin 2004 – Les trois quarts des 15-30 ans interrogés par Ipsos pour La Gazette des Communes et Le Monde se déclarent intéressés par une carrière dans la fonction publique. Si la garantie de l’emploi reste la principale motivation, l’enquête réalisée à l’occasion du 1er salon de l’emploi public (du 1er au 3 juin 2004 au Palais des Congrès de Paris) montre que le risque d’éloignement géographique, et à un degré moindre le manque de reconnaissance, modère les ardeurs.

Voilà le sondage dont on me ressort régulièrement les résultats pour me démontrer que « les jeunes » ne veulent plus travailler et ne rêve que de sécurité.
Que nenni ! Pour commencer, la validité de ce sondage n’a jamais été prouvée, les résultats n’ayant pas été remesuré depuis 2004. Je ne m’étendrai pas non plus sur l’absence de détail de cet échantillon (CSP, région, etc.)., Patrick Lemattre professeur à HEC et expert des générations en France nous a expliqué lors d’une réunion de l’ANDCP sur ce thème qu’il avait essayé d’obtenir des détails auprès de IPSOS sans succès. En plus il est aujourd’hui connu que les 20-30 ans deviennet difficilement sondables n’ayant pas toujours de téléphone fixe !

Certes la culture « Y » peut se définir par une absence d’ « esprit d’entreprise ». Cette entreprise dans laquelle nos parents on préféré investir leur temps et leur énergie plutôt que le faire avec nous, leurs enfants ! Nous voilà prévenu ! Nous ne nous engagerons pas pour des managers travaillant dans des entreprises considérant leurs salariés comme des moyens de production avec des jambes !
Mais si l’esprit d’entreprise disparait, ne nous y trompons pas, plus que jamais les jeunes ont au moins gagné « l’esprit d’entreprendre » ! Les chiffres de la création d’entreprise n’ont jamais été aussi haut.

Lire les résultats de ce sondage de 2004