Certains vont dire que c’est la faute d’internet vu le mouvement fapstronaute destiné aux accrocs du sexe virtuel ou que c’est à cause du SIDA….la génération Y…couche mais couche moins que les baby boomers. Encore une étude à la con me direz-vous…

Jean Twenge, professeur en psycho à  l’Université de San Diego et auteure (c’est une femme) de « Generation Me« , a analysé les données données par 33 000 Américains. Elle a découvert que les Baby Boomers ont en moyenne onze partenaires sexuels pendant leur vie adulte, alors que les gens de la génération Y en ont environ 8.

Complétons cette enquête par le pourcentage rapporté par le Washington Post qu’entre 2006 et 2008, 11% des adolescentes et 14% des adolescents ont affirmé avoir eu des relations sexuelles avant l’âge de 15 ans alors qu’ils étaient respectivement 19% et 21% en 1995.

Malheureusement pas de chiffes récents sur ce sujet en France à part les chiffres de 2007 qui démontraient alors un âge moyen de la perte de virginité en baisse. Au début des années 1960, les garçons avaient leur premier rapport sexuel vers 18 ans et demi, soit un an et demi de plus qu’aujourd’hui. Chez les filles, la baisse de l’âge de la première fois est spectaculaire: de 20,5 ans au début des années 1960 à 17,6 ans en 2007, soit trois ans de moins.

Cette chute s’est faite brutalement entre 1960 et 1975, où l’âge moyen de la première fois est passé à 18,5 ans.

Il a par la suite lentement décru vers 18 ans jusqu’au début des années 2000, avant d’amorcer une nouvelle baisse vers 17,6 ans.

Comment expliquer ces changements à votre avis alors que la peur du SIDA sembles s’éloigner des plus jeunes et que les applications mobiles de toutes sortes permettent d’industrialiser son infidélité ?