figure1.jpg

Une enquête « Beyond Google : How do students conduct academic research ? « coupe court à la rumeur selon laquelle les étudiants se contentent de faire du copié/collé d’informations glanés sur internet pour leurs devoirs. Enfin en tout cas concernant les 3800 élèves d’un collège catholique californien. Dévoilé en juillet cette étude a analysé les méthodes de recherche des étudiants.
Contre toute attente ils n’utilisent pas internet comme première source d’information.

Selon cette étude les étudiants commencent d’abord par utiliser les documents à leur immédiate disposition c’est à dire leurs cours (40%) et la bibliothèque en ligne (23%). Dans les moyens les moins utilisés on trouve 1% des élèves ayant acheté un livre, 3% utilisant Wikipedia et 12% se renseignent auprès de leur professeur.
Choses importantes ils préfèrent utiliser un moteur de recherche type Google ou Yahoo que d’utiliser le contenu d’un blogs ou de wikipedia qui n’est pas jugé d’une qualité suffisante pour être utilisé en devoir.

Mais cette étude est plus large et prend en compte l’ensemble des comportements des étudiants face à une recherche à effectuer pour un travail à rendre.
Ainsi 73% avouent avoir du mal à se mettre au travail et reporter au lendemain le travail à faire. Plusieurs raisons sont avancées :
Pour 85% des étudiants c’est d’abord de la faute des professeurs eux-mêmes qui ne donnent pas de directives suffisamment claires.
Pour 60%, ils ont du mal à faire le tri dans la pléthore d’information dont ils ont à leur disposition (60% des étudiants interrogés). C’est ce trop d’information qui tue l’information qui pousse les étudiants

Dans les demandes d’assistance recencées :
82% souhaiteraient pouvoir remettre un brouillon au professeur afin d ‘avoir son avis avant de rendre le devoir final,
68% apprécieraient un rendez-vous personnalisé avec le bibliothécaire pour réduire le champs des recherches,
72% aimeraient pouvoir recevoir un suivi pédagogique de leur professeur sur les méthodes de recherche.

Finalement cette génération ‘utilisateurs préfèrent utiliser le net pour chatter, télécharger ou alimenter leur blog.

Accéder à l’enquête en anglais