nokia-go-play-n95.jpg

Si les grandes entreprises commencent à prendre en compte les évolutions de comportement dans leurs pratiques RH et marketing, une récente enquête semble montrer que les petites entreprises ne sont pas encore prête à adapter leur stragie marketing pour répondre aux attentes des jeunes générations.

Cette enquête réalisée par l’Economist Intelligence Unit (EIU) et développeur de logiciel Genesys, a demandé à des cadres dirigeants à travers le monde* comment ils attiraient et fidélisaient les jeunes consommateurs.

Il se trouve que les entreprises débattent toujours de l’intérêt d’investir sur ce groupe d’âge plutôt que celui des baby-boomers. 42% des répondants estiment qu’il vaut mieux « investir Y » contre 39% préfèrent se concentrer sur les autres générations alors que le nombre de personne de ma génération Y va très bientôt surpasser le nombre de baby boomer et va continuer de gagner en influence.

Pour Mark McCallum, Directeur du marketing Sud Asie-Pacific de Nokia, il est évident que les consommateurs sont en général très différents. Pourtant les différences d’attitudes, de comportement et de croyance sont accentuée avec les Yers qui sont passionné dans la poursuite de la création de leur identité.
Selon l’EIU, la prolifération de blogs, podcasts, videos, chat rooms, réseaux sociaux et autres moyens de communication, ont changé la nature de la relation client-entreprise.
Dans le passé, les clients se rendaient directement chez le commerçant pour comparer avec d’autres commerçants locaux ou achetaient un magasine spécialisé avant d’acheter. Aujourd’hui, la première étape sera de se rendre sur le net pour comparer, acheter et surtout : laisser un avis ou commentaire sur la qualité de la transaction.
Et n’oublions pas que les documents marketing officiels n’ont plus l’impact d’antan. Les Y valorisent d’abord l’avis de leurs pairs !


les Yers inaugure l’âge des « digital natives » pour lesquels internet n’est pas un outil mais un style de vie personnel et professionnel. Afin d’évoluer du marketing de masse au marketing personnel Nokia par exemple a ajouté des éléments « Gen Y-friendly » dans ses produits comme la musique, images, jeux, GPS ou Wi-Fi. Le tout à bas prix. Ils ont compris l’une des principale caractéristiques de cette génération d’être à la fois mobile et indépendante et pourtant de rester connecter et de pouvoir partager leur expérience avec leur clan.

Pour revenir à l’étude EIU-Genesys, la plupart, les entreprises ne répondent pas aux attentes des « Millennials ». Alors que 75% des répondants disents que les consommateurs Y ont ou auront bientôt un impact sur leur 46% n’ont toujours pas de stratégie marketing spécifique.

*Sur les 164 dirigeants qui ont pris part à l’étude, 29% proviennent d’Amérique du nord, 31% d’Europe, 30 % d’Asie-Pacific et 10% du reste du monde..