Discours d’introduction de la soirée « Génération Y et économie sociale et solidaire » :

Bonjour, et bienvenue à cette première soirée de partage et d’échange en partenariat avec Danone Communities. Tout d’abord merci à Benjamin Cavalli, chef de projet Entreprenariat social pour la Croix Rouge Française qui nous reçoit ce soir.

Je m’appelle aussi Benjamin. Si je suis parmi les premiers à avoir parlé de Génération Y, mon rôle n’est pourtant pas tant de parler des « Y » que de changer les modes de pensées et le monde de l’entreprise. Ce qui devient plus facile car depuis peu, lorsque je commence une phrase par « Génération Y a dit… », on me prête plus facilement l’oreille.

Mais attention, réduire la Génération Y uniquement à des « jeunes » dont le comportement se résume à cette jeunesse et penser que « ça leur passera » dès qu’ils auront un appartement à payer et des enfants à élever serait se tromper aussi lourdement que de penser :
– que nous allons sortir de cette récession pour revenir aux affaires comme avant,
– que Internet est un outil que l’on débranche au gré de ses besoins,
– que les « nouveaux » comportements ne concernent que les diplômés,
– que l’entrepreneuriat social et le solidaire

n’est qu’une passade de personnes pensant qu’elles peuvent changer les choses.

La génération Y est d’abord une culture liée à son passé (et donc à ses parents) et arrivant dans l’entreprise au moment où notre civilisation est à la croisée des chemins : la prise de conscience que notre monde est malade, que « l’autre » est différent, que la crise n’est pas que économique, et que les technologies deviennent « sociales » ont des conséquences inattendues dans l’éducation, l’apprentissage, les comportements, les institutions, la hiérarchie des âges, etc. etc.

Et il va falloir passer le mot ! Le monde pré-Google est en train de disparaître, les réponses de nos parents ne sont plus nos réponses, nos réponses de ce matin, ne sont peut être plus nos réponses de ce soir. Éducation, management, carrière, sens, ce n’est plus l’heure du copier-coller et des réponses toutes faites ! A l’exemple de cette soirée que nous allons passer ensemble, vous allez devoir participer et construire un nouveau modèle, crédible, durable et humain ! Pas adhérer mais co-créer !

Se rencontrer ce soir pour parler de génération Y, d’engagement social et solidaire et savoir s’il est possible de gagner sa vie en changeant les choses tout en assurant un réel équilibre vie privée / vie professionnelle ne pouvait se faire qu’aujourd’hui. Après l’émancipation de nos parents et la recherche du confort de nos frères et soeurs, nous sommes entré dans l’ère de l’épanouissement personnel construit sur la libre expression de nos émotions, l’affirmation de notre différence, la quête de sens, l’équilibre entre raison et émotions et le respect de l’autre.

Cette mutation ne concerne donc pas « que » les Y, elle nous concerne tous ! Ce n’est pas un autre paragraphe qui commence mais bien un nouveau chapitre!
• Un nouveau chapitre où les plus jeunes peuvent apprendre aux plus anciens,
• Un nouveau chapitre où les plus jeunes savent qu’ils suivent d’autres générations avec lesquelles ils peuvent compter,
• Un nouveau chapitre où on un avenir excitant nous attend toujours après 50 ans,
• Un nouveau chapitre ou virtuellement toute personne ayant accès à internet peut partager avec nous sa vie, ses rêves et ses espoirs,
• Un nouveau chapitre où le management ne peut plus s’exercer sur la manipulation,
• Un nouveau chapitre dans lequel le sens vaut rémunération,
• Un nouveau chapitre dans lequel concilier vie pro et vie perso n’est plus un objectif mais un postulat de départ !

La question de ce soir n’est donc pas de savoir quelles sont les spécificités de notre génération ni de savoir si nous sommes plus conscients de l’environnement, plus connectés ou plus intelligents que les autres générations.

Parce que ça, tout le monde sait déjà que nous le sommes !

L’enjeu de ce soir est d’échanger sur les nouvelles voies que nous pourrions suivre ensemble pour, en même temps, prendre en charge nos responsabilités par rapport à la planète et aux hommes et femmes qui y vivent tout en répondant à notre quête individuelle de sens et réussir le développement durable de notre avenir collectif.

Alors, comment pensez-vous gagner votre vie dans le respect de l’autre et de la planète ?

Une prochaine soirée sera organisée prochainement. Plus d’information sur la soirée de mardi ici.