Millennial. intergénérationnel. Selon une étude de Deezer – Tiens…, j’ignorais que ça existait toujours – les français cesseraient de s’intéresser à la découverte de nouvelles musiques bien à 27 ans et 3 mois.

Ce sont 5.000 personnes en France, au Royaume-Uni, en Allemagne, aux États-Unis et au Brésil qui ont été interrogées sur leurs habitudes d’écoute pour le découvrir.

Le résultat est attristant. Millennial ou pas millennial, selon l’étude, nous serions atteint du syndrome de «paralysie musicale» à 27 ans et 3 mois, largement avant nos voisins d’outre-Rhin (31 ans) et d’outre-Manche (30 ans et 6 mois).

27 ans, comme le club des 27 qui est donné à ce groupe d’articles célèbres morts dans leur 27e année généralement par overdose, par suicide ou par suicide par overdose.

Selon cette étude 65% des personnes interrogées estiment se sentir bloquées dans un genre de musique. Pire, 41% déclarent ne pas être assez curieux pour écouter des chansons en dehors de leurs styles préférés. Calamité musicale.

Parmi les raisons évoquées, le fait d’avoir un emploi trop prenant (25%), le panel de choix trop élargi (18%) ou l’indisponibilité causée par la charge d’un enfant (14%). Toutefois, les personnes interrogées ne semblent pas se satisfaire de ce statu quo. Une personne interrogée sur deux (54%) souhaiterait consacrer plus de temps à découvrir de nouvelles musiques.

Bon, je vous laisse, je vais acheter un vinyl et le choisir au hasard.