Définition

L’ambition du blog  » GENERATIONS » (anciennement Génération Y 2.0) est d’aider les entreprises à comprendre comment faire évoluer leurs stratégies de Communication, de Ressources Humaines et de Management dans un environnement devenu fluide, connecté et global.

Le sujet de la Génération Y est à la mode. Pourtant la majorité des articles traitant de ce sujet continuent d’en décrire les caractéristiques et de faire le constat des changements d’attitudes face au travail, à la consommation et à l’entreprise en général.

« C’est pas comme avant », d’accord, mais pourtant ce n’est pas nouveau !

Notre approche du sujet se base sur l’analyse que si la génération Y est souvent simplifiée et définie par son empreinte démographique sur la pyramide des âges, elle s’en est affranchie pour devenir une véritable  « Culture » ou « Etat d’esprit » qui nous concerne tous !

Notre approche ne concerne pas uniquement « les jeunes » nés entre telle ou telle année. Pour nous cette Génération Y est simplement le coté émergé de l’iceberg qui nous montre les mutations de notre société. Autre chose, pour nous cette culture n’est pas seulement basée sur internet. Elle concerne d’abord une redéfinition de la famille, de la quête de sens et d’identité, de la diversité, de la globalisation, de la guerre des talents et de la crise . Bref, plus ça change, plus c’est pareil diraient certains.

Nous proposons d’aller plus loin que le constat et de proposer aux entreprises de réfléchir aux transformations qu’elles traversent pour faire un choix entre résister, accompagner ou s’adapter. Nous avons ainsi développé une offre de conseil pour aider les Dirigeants, Managers, Professeurs et Politiques… à identifier ce qui doit changer dans leurs pratiques, pour quelles raisons, dans quel ordre et de quelle façon.

GénérationS  intervient dans les entreprises pour les aider à redéfinir leurs stratégies et pratiques de Marketing, de vente, de RH (Attractivité, Recrutement, Intégration, Formation, Fidélisation) et de Management pour faire face à ces changements sociétaux liés à l’éducation, l’environnement et les technologies. En aucun cas pour « parler des jeunes » !

Les principales caractéristiques de cette « Culture Y » selon les chefs d’entreprises que nous avons interrogé :

  • « Individualisation« . Ni « Zappers » ni désengagés, la passion et l’action priment.
  • « Interconnexion« . Réseaux sociaux bien sur, mais cette connexion est ancrée dans le monde réel. La notion de relation évolue et le lieu de travail s’ouvre aux émotions.
  • « Immédiateté« . Avoir un travail ayant du sens, une rémunération équitable et un manager à l’écoute est un dû.
  • « Inventivité« . La copie est la base de l’invention, l’amélioration n’est plus continue, elle est agile et l’innovation « fluide »*.

* Ces qualificatifs sont des perceptions mais ne reflètent pas forcément la réalité de cette culture 

Ce blog n’a donc pas pour objet de caricaturer « les djeun’s » mais d’apporter des éléments de réflexion sur les tendances de comportement et les nouvelles pratiques de Recrutement, Vente, Management, Marketing, RH, etc.

Diviser la population en générations revient à étudier la diversité selon un angle particulier mais ce n’est pas le seul. Il ne s’agit surtout pas de minimiser l’importance de tous les autres éléments tels que : personnalité, valeurs, culture, centres d’intérêts, religion, structure familiale, provenance géographique, etc.

En aucun cas nous n’encourageons à attirer, recruter, diriger ou motiver les salariés selon leur âge ! C’est leur situation dans la vie qui doit primer ! La culture Y est un symptôme des changements de notre société qui concernent toutes les générations !

Lire le texte fondateur annonçant la génération Y en 1993

20 réflexions au sujet de « Définition »

  1. C’est vrai que la génération Y est vraiment d’actualité. Loin de chercher à diviser les générations, il faut prendre la mesure de cette évolution et chercher à en comprendre l’origine et les particularités. Comprendre ou du moins accepter leurs motivations, facilitera la collaboration entre travailleurs de « cultures » différentes.

  2. Oui ils sont des individualistes je dirai même des egocentriques:Nul ne compte qu’eux mêmes

    Les seules regles valables ne sont que celles qu’ils ont établies, par ex:
    – en conduite routiere:
    :je change de file sans m’assurer que je ne gene personne
    : je quitte un stationnement quant cela me plait alors que les seuls pioritaires à quitter un stationnement ne sont que les bus RATP

    : je stationne même si les panneaux stationnement interdit et « Arret interdit » existent ( (avenue de Clichy)
    : en tant que livreur je stationne même si je gene la libre circulation des autres usagers (article 433-12 du code)

    Oui la generation Y a manqué de « coups de pied au cul » ce qui fait qu’aujourd’hui elle ne merite que des  » baffes dans la gueule »

    Si vous n’en avez « rien à foutre des autres », pourquoi voudriez-vous que les autres en est « quelque chose à foutre de vous  »

    Allez, Roulez toujours aussi vite( comme sur les consoles video) et tuez-vous les premiers!

    C’est domage parce que c’est vous qui payez nos retraites

    Mais qui paiera les votres?

    Vos enfants si vous avez le temps d’en avoir!!!!!

    Pour cela il vous faut changer de comportement

    Mais en etes vous capable???????

  3. Patrick, t’es un vieux XXX.

    Tu râles après les jeunes, qui ne respectent plus rien, et surtout ta personne, et tu idéalises le passé qui n’était pas aussi rose que ce que tu crois.

    Non, cette génération Y n’a pas manqué de coups de pieds au cul, mais la génération X a fait explosé les différents repères avec mai 68.

    Et c’est à nous de redonner du sens à ce qui nous entoure, de réinventer le Monde car nous en avons maintenant les moyens.

    Nous ne réussirons sûrement pas à le changer radicalement, mais je crois que le Monde sera plus respectueux des individualités et tolérante quand cette génération disparaîtra.

    Cordialement,

    Sébastien Prodhomme.

  4. J’avoue être un peu choquée par des réactions comme celle de Patrick.. Etant moi même un « pur produit » Génération Y, je pense que c’est à cause de ce genre de réactions que les jeunes et les « moins jeunes » ne se comprennent pas.
    Il faut savoir s’adapter, j’ose même dire vivre avec son temps au risque de paraître « cliché »…
    Pourquoi changer de comportement alors que nous arrivons en masse sur le marché du travail ? pourquoi ne pas plutôt trouver des solutions (si elles n’existent pas déjà), des nouveaux modes de fonctionnement ?

    Je trouve que ce sujet est passionnant, peut-être parce que je me sens vraiment concernée !
    Et j’espère ne jamais croiser des personnes aussi fermées et radicales au cours de ma carrière (qui commence à peine).

  5. Merci Patrick. Je suis sûr que tout le monde (boomers, X, Y et Z) sera ravi d’apprendre grâce à ton commentaire qu’il n’y a jamais eu d’accident de voiture avant 1998 (époque où les premiers Yers ont commencé à conduire).

    En tout as une chose est certaine: Pas besoin d’être un Yer pour ne pas savoir écrire le français ! A bon entendeur…

    Charles, Yer qui aime beaucoup ce blog.

  6. Parler de « génération « X », « Y » ou « C » revient à en oublier les évolutions technologiques qui ont apportées un changement radical dans nos vies quotidiennes à tous (sauf ceux qui refusent de s’adapter) .. je ne suis pas de la génération Y ou C, j’ai bientot 50 ans et pourtant je me sens comme eux, il s’agit en effet d’un état d’esprit et d’une nouvelle culture (au sens noble du terme). J’avoue être choquée par les propos de Mr Chouard.

    Malheureusement, à cristalliser les « 30 glorieuses » on en arrive effectivement à des conflits générationels mais pas pour tout le monde… juste pour ceux qui pensent que leur « époque » était géniale. Or c’est faux ! il n’y pas plus d’égoisme avec la génération Y et encore moins la C car les enjeux d’avenir pour eux sont loin d’être rose. Et pourtant ce qu’ils souhaitent est totalement légitime, ils existent, ils n’ont pas a subir « la règle d’obéissance » si chère aux générations des 30 glorieuses.
    Nous ne sommes plus à l’ère industrielle mais à l’ère informationnelle. La génération Y est né avec Internet, la génération C est né avec le Web 2.0 et tous les outils collaboratifs. Leurs parents ont vu la psychologie prendre sa place et de fait la reconnaissance de la personne comme identité à part entière. ils refusent d’être des sbires qui disent oui a tout. Il est donc normal qu’ils veuillent être reconnu en tant que personne, ce n’est pas de l’égoisme, mais la maturité que l’Etre Humain commence à acquérir doucement mais surement. La génération C ne tolérera pas qu’on leur mente, qu’on les manipule tout cela pour l’économie de marché qui détruit le sens de la vie, de la planète et tant d’autre chose….
    La majorité des entreprises n’ont malheureusement pas fait le saut qu’il leur était « demandé » de faire dès l’évènement d’internet.. il y a de fortes chances pour qu’elles se meurent car auront beaucoup de mal à s’adapter à la génération C.. ce n’est pas l’inverse qui serait de revenir aux chevaux de traits et au déplacements en locomotive à vapeur !
    le 20ème siècle a marqué un grand bon au niveau des découvertes, quelqu’elles soient : de la psychologie, à la physique quantique en passant par tout ce qu’à impacter les moeurs. La famille n’existe plus comme auparavant..

    Les difficultés intergénérationnelles n’existent que pour des esprits psycho-rigides. Les plus beaux exemples sont les moyens de communications instantanés et les réseaux sociaux qui montrent pas « a+b » que l’age n’a plus d’importance puisque les échanges se font sur des centres d’intérêts communs, des passions partagées, ou des visions communes.
    Je parle en connaissance de cause, d’une part parce que je suis professionnelle au niveau du management et du développement des compétences, d’autre part parce que j’ai 2 fils qui sont en plein dans la fin de la génération Y..et enfin parce que mes amis ont des enfants de la génération C….
    Il y a toujours des personnes manquant de civisme, égoistes narcissiques.. mais je suis convaincue qu’elles sont en voie de disparition.. c’est comme la racisme, ces générations là ne connaissent pas.. ou si elles le connaissent ce n’est trop souvent que par mimétisme.. et de qui ? si ce n’est de la génération qui les a éduqués.

    Les entreprises actuelles auraient tout intérêt à transformer leur structure organisationnelle et leur processus de décision si elles veulent survivre aux changements de la société qui ne font que commencer.
    J’ai beaucoup de mal avec les personnes qui font de telles ségrégations générationnelles… mais cela en dit long sur leur état d’esprit.

    Cordialement

  7. Bonjour à tous!

    Je voudrais répondre à patrick!
    Comment voulez-vous que les jeunes comme nous soient acceptés dans un monde ou les vieux comme vous ont des réaction telles que celle-ci??!!!

    Je suis désolée mais j’ai eu un accident de voiture récemment alors que je venais d’avoir mon permis, lorsqu’un « vieux » ne c’est pas arrêté à son stop et m’a permis de marcher pendant 6 mois en béquille alors arrêter de dire des bêtises. Il n’y à pas que les jeunes qui ne savent pas rouler ! D’ailleurs mon professeur d’auto école m’a dit le premier jour : « Pour avoir son permis il ne suffit pas de savoir conduire mais surtout de savoir éviter les autres qui ne sont plus à la page. »

    Donc après cela je pense que vous ne devez pas tout généraliser car des conneries tout le monde en fait!!! et tout le monde en fera !! c’est cela la nature humaine!!!

    La prochaine fois ouvrez les yeux et posez-vous cette question « Est ce que moi (ou mon entourage) j’ai déja fait ceci ou cela ? »

    Et au fait, je travaille depuis mes 17 ans alors merci pour l’état de « vieux » qui ne comptent pas ces années pour la retraite

    Merci amicalement

    Sophie, 20 ans, qui en à très très marre des clichés!!!

  8. Bonjour à tous,

    Je ne vais pas m’acharner sur ce pauvre Patrick (à se demander si ce n’est pas un fake, tellement il est caricatural). Quoi qu’il en soit les deux générations existent et doivent cohabiter d’une manière ou d’une autre. Il ne faut pas non plus trop intellectualiser le debat. Non parents sont différents de nos grands-parents, nous sommes différents de nos parents. Une seule chose de certaine, un jour à notre tout nous serons traités de vieux C** par nos enfants. Essayons de nous comprendre de nous écouter … et si nous ne sommes pas d’accord sur tout tant pis (on arretera de payer leur retrait… je plaisante ! Oui parce que pour l’instant, nous sommes gouvernés par les X, dans quelques années seront les Y. Ca c’est spéciale dédicace pour patoche qui ne voit pas plus loin que le bout de son nez). Treve de mauvaise plaisanterie, quoi qu’en pense certains concernant notre prétendu égoisme, Y adhere plutot au systeme de solidarité intergénérationnel en ce qui concerne les retraites : n’oublions pas que la notion de réseau est importante pour lui 😉

    Tout ca pour dire que je m’entends bien avec des X, bien avec des Y… et que les relations interpersonnelles ne s’arretent pas à deux lettres :=)

    Apluche

  9. Ping : InfoDocBib – Le blog » Blog Archive » La souris qui raconte

Les commentaires sont fermés.

Intergénérationnel nouvelle génération